120 ans - L'expérience d'Éric

120 ans - L'expérience d'Éric

À l’occasion des 120 ans, retrouvez chaque mois les confidences d’une figure clé : au tour d'Éric de vous partager son expérience.
120ans_MEUBLES_BELOT_ERIC_WEB

C’est à la fin d’une longue journée que nous rejoignons Éric, conseiller en vente. Il se confie sur sa propre histoire avec la famille Belot et nous livre quelques conseils pour une bonne literie.

Pour commencer, peux-tu nous expliquer en quelques mots ton parcours chez les Meubles Belot ? 

Je suis tombé dans le meuble en 1982. J’ai commencé comme étudiant en juillet/août dans l’entreprise de ma belle-famille, puis je n’en suis jamais sorti. Quand j’allais dans les usines, je me retrouvais systématiquement à table avec Christian Belot. Il savait de quoi il parlait, on avait un bon contact. Puis en 1999, il y a eu un gros tournant dans ma vie et je me suis retrouvé sans boulot. Comme il y avait des pics d’affaires les samedis et dimanches, je voulais continuer à vendre des meubles le weekend et retrouver mon métier de base (éducateur) la semaine.  

En me baladant aux Meubles Belot, j’ai croisé Christian, il me demandait si je venais les espionner (rire). Je lui ai raconté mon histoire. C’était un mercredi après-midi, le samedi je venais en tant que vendeur pour la première fois, et voilà... depuis l’an 2000 je suis toujours là ! 

As-tu toujours eu cette passion pour le meuble ?

Je ne sais pas si au départ c'est une passion mais j’ai toujours eu une fibre commerciale. Le meuble, c’est gai parce que c’est un produit durable, c’est un bel investissement. J’avais déjà une expérience dans ce domaine et suivi des formations pour la literie. Puis j’ai un lien affectif avec la famille Belot, ils m’ont accueilli et je me sens bien ici. J’ai toujours bossé, sans compter mes heures, comme si c’était pour moi, par respect. 

Nous fêtons cette année les 120 ans des Meubles Belot, que cela représente-t-il pour toi ? 

Meubles Belot est une entreprise familiale qui a bien réussi parce qu’elle a su perdurer et se transmettre au fil des générations. Il y a un esprit sain dans le magasin et j’ai foi en l’avenir. Quand tu vends aux Meubles Belot, tu sais qu’il y a la qualité et le service, le client ne va jamais se faire arnaquer. On pratique un prix loyal que le client peut comparer.  

auping_BELOT_web

Tu es notamment spécialisé dans la literie... À quel moment recommandes-tu de changer ? 

Quand on ne dort plus bien (rire) ! En règle générale, un matelas de qualité reste un bon matelas pendant 10 à 12 ans. Bien souvent, on ne s’aperçoit pas de l’usure. On s’en rend compte après avoir passé un weekend à Venise, à Barcelone, ou à Paris. En rentrant chez soi, on prend conscience que la literie n’est plus adaptée.  

Quels sont tes conseils pour reconnaître un matelas de bonne qualité ? 

Un bon matelas est le plus souvent fabriqué avec des matériaux nobles, on y revient de plus en plus. Il doit être suffisamment isolé avec un garnissage soit hypoallergénique, soit naturel (en laine cachemire ou soie), car si on a trop froid ou trop chaud, on ne dormira pas d’un sommeil profond. 

La marque est aussi un gage de sérieux, une garantie de qualité. Ce n’est pas vrai pour tout, mais je pense que pour un matelas c’est important. Il vaut d'ailleurs toujours mieux acheter sommier et matelas de la même marque, c’est un principe de base que beaucoup ignorent. Nous travaillons par exemple avec Beka qui est une entreprise familiale belge, Lattoflex, Auping ou encore PerDormire.

Tentez de remporter un matelas PerDormire à l'occasion de la Saint-Valentin!

Qu’est-ce qui te plait le plus dans ton boulot ? 

Le relationnel. Tant à l’école qu’ici avec la clientèle, ce qui est important c’est l’écoute. Le contact avec les clients est très riche parce qu’on rencontre des personnes très variées et on s’adapte aux sensibilités pour faire le bonheur du client. Il faut aussi de la rigueur, j’arrive toujours à l’avance, et puis je suis bien dans mes baskets. Je fais ce que j’aime, dans mes deux boulots. 

Une petite anecdote pour terminer ? 

Une dame m’a dit un jour en revenant aux Meubles Belot : “Monsieur... grâce à vous, mes nuits sont encore plus belles que mes jours !” Elle revenait me voir pour un salon et avait acheté sa literie quelques années plus tôt. Quand le client dort mal et qu’on arrive à trouver ce qui lui convient, c’est fantastique... 

 

Envie d'en savoir plus sur le rôle de Éric au sein des Meubles Belot ?
N'hésitez pas à poser vos questions sur les réseaux sociaux !

Inscrivez-vous à notre newsletter pour ne manquer aucune de nos actions spéciales “120 ans”.

Retour